.

Essalois en fin d'après-midi

Retour vers un des sites ligériens les plus admirables : les gorges de la Loire. Aujourd'hui, ce sera la rive gauche, du côté du barrage de Grangent et du château d'Essalois (XIIe siècle).

Dénivelé + : 300 m, dénivelé - : 300 m
Altitude maxi : 580 m, distance : 5 km
Le barrage de Grangent
Le château d'Essalois surplombant les gorges
Le château d'Essalois
Vue imprenable sur la plaine, les gorges, le barrage...
L'ancien ermitage des Camaldules (XVIIe siècle)
Le hameau de Condamine, Saint-Victor et le plateau de la Danse

Un site intéressant comprenant des clichés des mêmes lieux, mais pris avant la construction du barrage en 1955 : c'est ici.
Et pour terminer, un site qui mérite d'être connu, Saint-Etienne en photos : c'est .


La Loire :
Avant de devenir le fleuve de plaine, la Loire parcourt un long périple accidenté dans les Monts du Velay et jusqu’à la retenue de Grangent, qui marque son entrée dans la plaine du Forez. Son bassin supérieur, en raison de ses fortes pentes, en fait une rivière capricieuse, aux crues de type "cévenol" brutales et imprévisibles, aux étiages très bas.

Le barrage :
Une voûte cylindrique en béton, de 55 mètres de hauteur, retient un volume de 57,4 millions de mètres cubes d’eau qui s’étale dans les gorges sinueuses sur une longueur de 23 kilomètres, constituant un magnifique plan d’eau de 365 hectares, dominé par les ruines du château d’Essalois, les villages de Saint-Victor, de Chambles et de Saint-Paul-en-Cornillon.

La Barbanche

Encore une balade où il n’est pas nécessaire d’aller bien loin pour goûter au plaisir simple de la marche. A peine sorti de Saint-Etienne, la nature est là. Direction Rochetaillée et le plateau de la Barbanche, retour par la Croix-du-Perthuis.

Dénivelé + : 680 m, dénivelé - : 680 m
Altitude maxi : 1085 m, distance : 18 km

Un peu d’histoire
Ancré sur un énorme bloc de quartz et situé précisément sur la ligne de partage des eaux, le château féodal de Rochetaillée défendait au Moyen Âge un accès au Forez. Il fut assiégé et ravagé durant les guerres de religion, puis restauré à la fin du XVIe siècle pour finalement être démantelé en 1812. Le château a vécu, mais la dynastie des barons de Rochetaillée reste encore un grand propriétaire terrien du Pilat.

De son vrai nom Paul de Vivie (1853-1930), Vélocio était le surnom donné à une figure de légende de l’histoire locale. Cycliste de la première heure, il crée le concept du cyclotourisme. Dans le même temps, il invente la poly-multiplication, autrement dit le dérailleur. Avant même la fin du XVIIIe siècle, il est le premier dans la Loire à monter sur une paire de skis. En hommage au personnage, plusieurs milliers d'adeptes de la petite reine se retrouvent chaque année au mois de juin, sur les pentes du Pilat, pour célébrer la journée Vélocio.

Une fin de journée à Saint-Héand

Saint-Héand, une petite commune dominant la plaine du Forez ainsi que la métropole de Saint-Étienne. C’était déjà un village dès le Xe siècle, siège aujourd’hui de la société THALES ANGÉNIEUX, réputée pour ses pièces optiques (zooms pour le cinéma, la NASA…).

Un des châteaux de Saint-Bonnet-les-Oules
Sur la route de Saint-Héand
L'église de Saint-Héand, rénovée en 2001

La promesse de Florange

Documentaire à ne pas manquer, diffusé le 16 avril dernier sur France 5, et qu'il est possible de revoir ici :


Toute une année dans les pas des ouvriers de Florange. De piquets de grève en rencontres avec des élus de la nation, Anne Gintzburger retrace le combat d’une poignée d’hommes déterminés à ne pas laisser leurs hauts fourneaux disparaître.

Yzeron et ses panoramas

Yzeron (69) dans les Monts du Lyonnais : joli nom pour un joli village avec d’extraordinaires points de vue sur les Alpes : le Mont-Blanc, les Grandes Jorasses, les Aiguilles d’Arves, les trois Pics de Belledonne... Encore mieux que le panorama du Pilat !

Dénivelé + : 360 m, dénivelé - : 360 m
Altitude maxi : 890 m, distance : 11 km
Yzeron et son plan d'eau (en cours de réaménagement)
L'agglomération lyonnaise et le Mont-Blanc
Le Crêt de la Madone
Au loin la centrale du Bugey

La vallée de la Coise

Facile et verte balade tout au long de la rivière qui a donné son nom au pays de Coise.

Dénivelé + : 200 m, dénivelé - : 200 m
Altitude maxi : 580 m, distance : 9 km
Le pont Français entre le Rhône et la Loire
Vue sur Saint-Denis-de-Coise

Gros bourg tranquille des monts du Lyonnais, Chazelles-sur-Lyon est pourtant fort réputé pour ses chapeaux. Le domaine de prédilection était les chapeaux en feutre, fabriqués à base de poils de lapins selon une technique, d'après la légende, rapportée des croisades par les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem et qui, après leur retour de Terre Sainte, fondèrent une commanderie à Chazelles. Il ne reste aujourd’hui qu’un musée, bien vivant.

Les Montagnes du Matin

C’est ainsi que l’on nomme cette région de collines, par opposition aux Montagnes du Soir, situées de l’autre côté de la plaine du Forez. Cette appellation viendrait de nos ancêtres celtes qui voyaient se lever le soleil par-dessus la ligne de crête, véritable frontière entre deux mondes. Non seulement c’est la ligne de partage des eaux entre Atlantique et Méditerranée, mais c’est aussi la ligne de démarcation d’un arbitrage post-révolutionnaire qui partagea ici le Rhône et la Loire en deux départements distincts.

Dénivelé + : 250 m, dénivelé - : 250 m
Altitude maxi : 560 m, distance : 6 km
Les Monts du Forez encore enneigés
Virigneux
Eglise de Virigneux

En raison de la forte activité agricole, les Monts du Lyonnais sont le domaine des prés et des champs, entrecoupés de haies et de retenues collinaires, réserves d’eau construites par l’Homme destinées à l’élevage et l’irrigation.
blogger