.

Les Pradeaux - Les Supeyres

Belle balade au cœur du Forez. Départ matinal à 7 h, 12°C. Col des Pradeaux, col des Allebasses, la Croix du Pialoux, col des Supeyres, téléskis de Prabouré, jasseries de la Fayolle, barrage des Pradeaux.

Dénivelé + : 420 m, dénivelé - : 420 m
Altitude maxi : 1400 m, distance : 20 km
Le départ 
J'ai pas fait le malin en passant devant !
Le Forez côté Puy-de-Dôme
Sur les hautes chaumes du Forez, les limites des anciennes paroisses d'Ambert, de Valcivières, de Grandif, de Saint-Martin-des-Olmes et de Saint-Anthème ont longtemps été l'objet de contestations. Les droits de location des pâtures pour le troupeau mené en estive et la présence des sources des ruisseaux qui alimentaient les nombreux moulins des vallées étaient à l'origine de ces querelles seigneuriales. Le 1er septembre 1518, un accord étant trouvé par différents seigneurs, le bornage des limites est effectué. La pierre ci-dessus marque la frontière entre les terres de deux familles nobles : Anthonie de Polignac, dame douairière d'Ambert et Christophe de Tourzel d'Allègre, seigneur de Baffie et Viverols.
Col des Supeyres (1365 m)
Passage à gué
Mammifères domestiques herbivores de la famille des bovidés
Remontées mécaniques de Prabouré
Il est pas beau ce chemin ?
Les sonnailles, les chiens qui aboient, les cris des enfants qui déchirent leur paletot aux buissons, les parents qui les réprimandent... le printemps fait un beau tintamarre sur les monts du Forez. On s'installe à la jasserie. Et l'été sépare les hommes (qui retournent dans la vallée pour les fenaisons et les moissons) et les femmes qui restent à la jasserie avec les enfants et le troupeau. A la première neige d'automne, on retourne à la ferme d'en bas. Les hommes chassent le lièvre, piègent la grive, brûlent la lande pour qu'au printemps prochain l'herbe y pousse plus dru. Après la Toussaint, il faut à nouveau se séparer. Les hommes partent au loin s'engager comme scieurs de long, chiffonniers ou porteurs d'eau. Puis l'hiver s'installe dans la vallée, les femmes attendent le retour des hommes et des jours plus cléments.
Barrage des Pradeaux

1 commentaire:

  1. Hello coucou,
    C'est presque de la rigolade, non ? De quoi entretenir ton bronzage "randonneur", du plus bel effet, il faut dire !
    Merci pour ces belles photos et ce petit cours d'histoire.
    Biz

    RépondreSupprimer

blogger